. Karpala, Ouagadougou

La Directrice générale du centre hospitalier universitaire de Bogodogo (CHU-B), madame   Diane KABORE a procédé mercredi 11 avril 2018 à Koudougou, à l’ouverture officielle de l’atelier de formation du personnel des blocs opératoires (Médecins et Attachés de santé) sur la sécurité du patient  et la gestion de la douleur post -opératoire.<

 IMG 20180411 101026news

Cet atelier de formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan de formation des personnels du CHU-B au titre de l’année 2018.
Le bloc opératoire  est un univers  complexe, où la maitrise des risques liés à l’environnement reste une préoccupation de tous les acteurs.
Cet atelier de renforcement des capacités a eu pour objectif de permettre aux premiers acteurs  des blocs opératoires de maitriser le risque et de sécuriser l’ensemble du processus de soins en identifiant, en analysant et en corrigeant les facteurs latents précurseurs des défaillances actives et donc limiter les conséquences de l’erreur humaine.  
 La diversité des patients, l’évolution des pratiques, l’augmentation de la technicité dans les blocs opératoires nécessitent une vigilance permanente pour améliorer la sécurité du patient  et une prise en charge de la douleur post-opératoire.  
L’atelier a permis aux participants d’avoir les éléments nécessaires pour une prise en charge optimale du patient à travers des pratiques adaptées et sécurisées.
La Directrice générale a souhaité la bienvenue à toute l’équipe de formateurs et aux participants ; elle a présenté le contexte et la justification de la tenue de l’atelier avant d’inviter les uns et les autres à une pleine et active participation.
Trois jours durant, les participants ont bénéficié d’enseignements pratiques sur les infrastructures, l’organisation et le  fonctionnement des blocs opératoires et la préparation du patient pour le bloc opératoire.  Ils ont été outillés aussi sur le circuit péri-opératoire du patient, l’activité de chirurgie ambulatoire et la liaison des blocs opératoires avec les services d’hospitalisation.
Enfin, les participants ont eu droit à une présentation sur les checklist de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour la sécurité du patient, la gestion d’un incident ou d’un accident au bloc opératoire et les principes fondamentaux de la protection de l’infection. 
Le DSMT, le DSIO et la DRH ont joint leurs voix à celle de la directrice générale pour encourager les formateurs et les participants et les ont exhorté à faire en sorte à ce que les fruits de l’activité soient rapidement perceptibles dans les pratiques quotidiennes menées dans les blocs opératoires du CHU de Bogodogo.

SRCP/CHU-B